Signes ou stigmates : A propos du bien vieillir

vieux

Les vieux sont-ils encore utiles ? C’est la question provocatrice que pourrait poser toute société qui considère que la performance et la beauté sont ses valeurs cardinales. C’est la société occidentale qui au fond a encore peur de poser la question mais en a déjà établi les termes, attendant quelques années pour faire apparaitre ce questionnement pour le moment en creux.

Cette société nous dit que la beauté, la belle apparence, et la performance sont ce qui est utile. La personne âgée devient donc de fait inutile précisément parce qu’elle incarne par effet miroir ou repoussoir celle qui ne se bat plus et celle qui laisse se manifester des signes de corruption de la beauté.

Cette terreur de l’âge où l’on n’est plus dans le bon moule, elle est entretenue par les médias et habilement récupérée par les marques de cosmétiques quand elle nous vendent des produits anti-âge….Le mot anti étant tellement significatif qu’on ne saurait plus le commenter.

Et si bien entendu la chirurgie participe de ce concept du « bien vieillir », on remarquera également tous ces spots de télévision nous vantant des remèdes santé pour les Seniors associés à la poursuite d’une pratique sportive et d’un respect des bonnes attitudes alimentaires, un façon de dire encore qu’il y à un devoir de retenue vis-à-vis des complaisances du temps pour rester dans le groupe.

Que donc on soit du côté de ce refus du laisser-aller à son destin biologique, et les grandes marques vous aideront à traiter les signes de l’âge, que l’on soit du côté de l’abandon et l’on désignera ces signes comme des stigmates, rangeant le désigné avec cette masse d’improductifs que doucement la société occidentale est en train de reléguer à ses frontières d’intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × one =